Terrot : une moto de légende

C’est en 1887 que commence la saga Terrot. Charles Terrot, constructeur de métier à tricoter s’installe à Dijon, mais très vite faute de clients, il se reconvertit en fabricant de bicyclettes, l’objet à la mode dont tout le monde raffole.

La première moto est proposée dès 1903, un vélo sur lequel on a greffé un petit moteur ! 1000 motos par an en 1921, 10 000 en 1925, 24 000 en 1930, l’usine passe de 200 à 1 800 salariés. C’est l’âge d’or de la marque dijonnaise. Terrot devient le premier constructeur français, devant Peugeot, et installe boulevard Voltaire l’une des usines les plus modernes au monde. C’est en 1959 que les ennuis commencent. Terrot se lance dans la production de scooters, un raté qui va précipiter sa chute d’autant que l’entreprise néglige un nouveau marché, celui du cyclomoteur. En 1958, Terrot est repris par son concurrent historique Peugeot, et en 1961 c’est l’arrêt définitif de la production à Dijon. Cette formidable aventure industrielle, nous la revivrons avec le club Terrot Dijon. Ils sont une petite centaine de passionnés pour faire revivre la marque à travers la recherche d’archives, de pièces, la restauration complète de tous les modèles et, bien sûr, le plaisir de rouler sur ces machines de légende.

moto terrot 2
moto terrot 3
moto terrot 4
moto terrot1
/

La carte