Sur la route des géants

Non loin de Gérardmer, la « Perle des Vosges », une vallée aux origines glaciaires recense les plus grands spécimens d’épicéas du massif vosgien et selon certains, les plus grands et gros d’Europe.

Ce site célèbre porte le nom étrange de Défilé de Straiture. En compagnie de scientifiques, de bucherons, de scieurs, de conteurs, et d’autres spécialistes des arbres, le magazine nous invite à une plongée dans la forêt vosgienne pour mieux comprendre ces monuments vivants, sentinelles d’un autre monde pas aussi éloigné du nôtre. Car l’arbre a une mémoire, sans doute bien différente de nous autres humains. Il est capable d’enregistrer le chant du monde, le bruissement du temps qui s’écoule, les variations climatiques de plus en plus imprévisibles et les fréquences bavardes et tragiques des Hommes. Eclats d’obus, balles et autres reliques du monde des Hommes peuplent ces troncs rectilignes dressés, abattus, coupés puis alignés dans le parking de la nouvelle économie, en attente d’une autre vie. Ce voyage parmi ces géants centenaires nous rappelle également que notre histoire est parfois trop vite oubliée. Les côtoyer, c’est une manière de conserver la mémoire du temps, un temps qui aujourd’hui est de plus en plus vécu sur le mode de la vitesse. Ces géants centenaires font au contraire l’éloge de la lenteur.

La carte