La madeleine de Commercy

Un soir de 1755, Madeleine Paulmier, jeune domestique au château de Commercy, eut l’occasion d’offrir ce petit gâteau au roi Stanislas qui s’en régala et lui donna son prénom.

Novembre 1913. Marcel Proust offre ses lettres de noblesse à la madeleine. Le succès de son roman « Du côté de chez Swann » symbolise ce gâteau en « machine à se souvenir ». En ce début de XXème siècle, vendre des confiseries ou du café « à la portière » des trains était chose courante. Naturellement, les jeunes Lorraines vendaient leurs madeleines sur les quais de la gare de Commercy… C’est ainsi que, par les jeunes Parisiens appelés faisant leur service militaire sur l’extrême frontière, ce petit gâteau moelleux, léger et peu cher monta jusqu’à la capitale avant de connaître une diffusion commerciale d’envergure et une renommée internationale.

La carte