L’Epine, la basilique des champs

Au départ, ici, il n’y avait que des champs, une chapelle et un petit hameau. La légende raconte qu’en 1400, des bergers auraient découvert dans un buisson d’épine une statue de la vierge tenant un enfant dans ses bras, dégageant de la lumière. Elle donnera son nom à Notre Dame de l’Épine.

La construction de la basilique débutera dix ans plus tard, largement encouragée par les pèlerins, nombreux à cette époque à venir se recueillir sur le lieu même du miracle. Ce furent d’abord les paysans des alentours, puis les bourgeois de Chalons. Au 17ème siècle, l’Épine est devenue une étape du chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Ainsi les marcheurs ont largement contribué au financement de la construction. Par vagues successives sans jamais tomber dans l’oubli, on vient à l’Épine depuis huit siècles.Témoignage d’un passé glorieux, d’un rêve de bâtisseurs, la basilique fédère encore aujourd’hui autour d’elle les énergies dans ce petit village de 200 âmes.

IMG_5272
IMG_5303
IMG_5310
IMG_5330
IMG_5336
IMG_5349
IMG_5352
/

La carte