La pierre d’Euville

 A New York, la statue de la liberté reposerait sur un socle en pierre d’Euville : qui en Lorraine n’a pas entendu cette belle histoire ? Pour asseoir sa notoriété, la pierre d’Euville n’a pourtant pas eu besoin de légendes : depuis des siècles, cette pierre de Meuse exploitée au sud de Commercy, a servi à la construction des plus beaux édifices de la région.

Déjà utilisée au XVIème siècle par le sculpteur Ligier Richier, cette pierre calcaire d’une extrême blancheur connaitra son âge d’or au XIXème siècle : non gélive et résistante, la pierre d’Euville sera particulièrement adaptée aux grands chantiers du canal de la Marne au Rhin et de la ligne de chemin de fer Paris- Strasbourg. Elle sera aussi le matériau privilégié des constructeurs de l’Ecole de Nancy, mais aussi des architectes du Paris haussmannien (Opéra Garnier, Petit Palais et Grand Palais, Gare de l’Est…). A Euville, les carrières de pierre ont marqué le village et constituent aujourd’hui un patrimoine industriel d’exception. Des visiteurs, mais aussi des explorateurs en culotte courte redécouvrent la richesse de ce sol meusien, tandis qu’à quelques mètres, les dernières pelleteuses s’activent. L’entreprise Rocamat est à présent l’unique exploitante de la pierre d’Euville, que l’on taille ici encore selon les règles de l’art.

euville1
euville3
euville4
galerie2
/

La carte