La pierre de Bourgogne

En Bourgogne, la pierre est omniprésente. Les monuments, les maisons, les murets, les sols, les toits sont faits de pierre. Cet élément minéral crée une véritable harmonie qui ancre habitants et visiteurs dans ce terroir paisible et séculaire.

Cinq bassins se partagent l’appellation « Pierre de Bourgogne » et chaque département possède ses carrières…. L’Hôtel de ville, l’Hôtel Dieu, Le Palais du Louvre, sont autant de monuments partiellement détruits pendant la Commune et reconstruits en pierre de Bourgogne, la Tour Eiffel repose elle aussi sur du calcaire de Forterre. En compagnie de Stéphane, médiéviste, auteur d’un « Atlas historique et technique de la pierre à bâtir bourguignonne » et de Marion, archéologue, qui vient de soutenir sa thèse sur « La pierre et les hommes en Bourgogne », nous promenons nos regards sur les monuments dijonnais, les anciens dont les pierres quelquefois sombres attestent leur âge et les nouveaux qui, fièrement accrochent la lumière. Marion et Stéphane décryptent pour nous différents monuments, pour cela ils s’aident des  textures, des coloris et des dates de constructions. A leurs côtés, on apprend que les calcaires issus des différents sites d’exploitation sont tous distincts, certains sont plus adaptés aux sols, d’autres aux façades et d’autres encore sont réservés à l’art statuaire. Au fil de la balade, on comprend l’importance du choix des matériaux dans l’urbanisme antique ou contemporain. 

IMG_4838
IMG_4847
IMG_4862
IMG_4867
IMG_4911
IMG_4927
/

La carte