Bibracte, une ville gauloise dans la Morvan

Le site de Bibracte sur le Mont Beuvray n’est pas un espace ordinaire, tous les visiteurs vous le diront. C’est un lieu où il fait bon revenir car l’histoire de cette montagne du Morvan n’a pas fini de s’écrire.

Toujours quelque chose à découvrir, approfondir…  Tout le monde sait maintenant qu’au  temps des Gaulois, au  1er siècle avant notre ère, les Eduens, un des peuples les plus puissants du monde celtique, avaient établi leur capitale, Bibracte sur le Mont Beuvray. Mais ce n’est qu’au XIXe siècle que Bibracte a été localisée sur ce mont aujourd’hui isolé et recouvert de forêt. Pendant 2000 ans, les vestiges de  la ville gauloise sont restés sous terre. Les textes antiques mentionnaient depuis toujours l’existence de Bibracte, mais il était d’usage de localiser la ville gauloise à Autun, ville gallo-romaine par excellence. Venir à Bibracte, c’est faire l’expérience du temps, c’est prendre conscience de la fragilité des liens qui nous unissent à nos lointaines racines gauloises. Les Celtes n’ont pas laissé de vestiges monumentaux, n’ont pas laissé de traces écrites, mais les campagnes de fouilles des archéologues ont apporté les preuves que les Celtes avaient développé une civilisation originale, riche et dynamique avant la domination romaine. Venir à Bibracte, c’est porter son attention sur le  « presque rien » que cette civilisation a laissé derrière elle. Les vestiges et les objets retrouvés lors des fouilles sont d’autant plus touchants et précieux. Mais on ne sait encore que très peu de choses sur les Celtes, beaucoup d’hypothèses, de questions toujours en suspens. C’est pourquoi il est tentant de projeter sur eux toutes sortes d’imaginaires politiques et culturels qui appartiennent à une façon de voir contemporaine.  Venir à Bibracte, c’est comme faire un voyage à l’étranger. C’est faire l’expérience de l’autre dans sa différence.

640_x_360bibracte_10
/

La carte