Beauvais, la cathédrale inachevée

La cathédrale Saint-Pierre : cette œuvre gigantesque, lancée en 1215,  doit surpasser en hauteur les cathédrales de toutes les villes voisines. Splendeur gothique, elle domine de ses 48 mètres tout ce qui avait été fait auparavant.

Le chœur et le bas-côté oriental du transept sont achevés en 1272. En 1284, les parties hautes des travées droites du chœur s’effondrent. La reconstruction dure jusqu’au milieu du XVème siècle, mais les travaux s’arrêtent pendant la guerre de 100 ans. Une immense flèche de plus de 150 m de hauteur est érigée par la suite à la croisée du transept, au lieu de construire une nef qui permettrait de consolider le monument. Mais, à peine terminée, la flèche s’écroule en 1573. La nef ne s’est jamais réalisée, faute de fonds. L’église mesure 72,50 m de longueur pour une hauteur de voûte extraordinaire de près de 48,50 m, les plus hautes de l’architecture gothique en Europe. Même inachevé, l’édifice reste un des hauts lieux du patrimoine religieux. La  manufacture royale de tapisserie, installée en 1664 à Beauvais, devient alors une importante « ville drapante ». Plus de la moitié de ses habitants travaillent alors dans le textile. Ses productions sont célèbres dans toute l’Europe et d’autres artisans bénéficient de cette renommée. Elle atteint son apogée sous la direction artistique de Jean-Baptiste Oudry au XVIIIème siècle. Bientôt, apparaît sur le marché « l’indienne », une cotonnade imprimée qui va rapidement fournir du travail à des centaines d’ouvriers sans toutefois détrôner le commerce de la laine. Restent  aujourd’hui les ateliers de la manufacture royale des Gobelins réinstallée à Beauvais en 1989 par le Président de la République François Mitterrand. Et près de la cathédrale, la Galerie nationale de la tapisserie, ouverte en 1976 à  l’initiative d’André Malraux.  Elle présente une exposition permanente de tapisseries tissées dans les manufactures nationales, du Moyen-âge à nos jours, ainsi que les expositions provenant du Mobilier National. Entre ces lieux emblématiques une déambulation dans Beauvais s’imposera, à la découverte de la cité, profondément marquée dans son tissu urbain pas son double passé épiscopal et manufacturier.

Beauvais,_Cathédrale_Saint-Pierre_C Les amis de la cathédrale
/

La carte