Les nouveaux Morvandiaux

Non seulement le Morvan existe, mais il a aussi et surtout un présent et un devenir qu’on soupçonne peu .

Le Morvan, à moins d’avoir les pieds dedans, ou bien on n’en pense rien, ou bien on en a des images un peu floues venues tout droit d’un passé plus ou moins fantasmé. Sous ses airs de vieux terroir hors du temps, le Morvan est un creuset dans lequel mijotent nos lendemains. D’innombrables professions inattendues y prospèrent et y redessinent peu à peu un surprenant tissu social au sein duquel le sens de la fête prend valeur de pédagogie du « vivre ensemble ». Là où s’installent ces migrants d’un nouveau genre, le souci n’est plus de palier aux dégâts de la désertification, mais de réinventer de nouvelles communautés. Pourquoi chercher plus loin est allé au devant de quelques-uns de ces « nouveaux morvandiaux » et les a suivis aussi bien sur leurs lieux de travail que dans quelques-unes des multiples occasions plus festives qu’ils savent s’inventer pour que le lien social se renoue aussi bien entre eux qu’avec la population des villages qui les accueillent.

54 nouveaux morvandiaux
/

La carte